• 05.34.59.96.93  
  • Lun - Ven: 7h45 - 18h45  
  • 2 avenue de Lengel - 31490 LEGUEVIN

CRECHE MULTI-ACCUEIL COLLECTIVE ASSOCIATIVE A LEGUEVIN


Sommaire

Projet pédagogique du multi-accueil « Bulles d’éveil »

INTRODUCTION

Le projet pédagogique de la crèche est actuellement en cours de réécriture.

Il est pensé par les équipes pour un travail de terrain de qualité. Ce projet peut évoluer en fonction de nos observations et des besoins repérés.

Ce projet a pour objectif de répondre aux besoins des enfants en respectant les rythmes d'apprentissage de chacun et en favorisant les << tête à tête >> ou petits groupes.

I. OBJECTIFS FONDAMENTAUX

Notre objectif est d'offrir un mode de garde adapté et de qualité permettant à l'enfant de se retrouver dans un climat de sécurité physique mais aussi affective dans un espace harmonieux, conçu et réfléchi pour lui, où il aura plaisir à s'épanouir, à découvrir et à expérimenter.

Les jeux, les découvertes, les échanges entre enfants ou avec les professionnelles lui permettront d'évoluer, de faire les expériences nécessaires à son épanouissement et un travail sur l'autonomie.

Ce projet a pour objectif de répondre aux besoins des enfants en respectant les rythmes d'apprentissage de chacun et en favorisant les << tête à tête >> ou petits groupes.

II. LES LOCAUX

1. Les salles d’activités

Les murs, les sols, les plafonds de couleurs claires laissent la place aux diverses décorations : peintures, mobiles qui ont pour but à travers l’utilisation de couleurs vives d’attirer l’œil de l’enfant ainsi que son imaginaire.

Les salles d’activités sont dotées de grandes baies vitrées qui apportent une grande luminosité et créent une ouverture sur l’extérieur.

La salle des petits est aménagée de telle sorte que les enfants entre 10 semaines et 2 ans puissent cohabiter. Dans la salle principale, un espace est réservé aux plus petits afin de prèserver leur tranquilité. Les autres enfants peuvent toutefois y venir en respectant cet espace. Des tapis au sol permettent de favoriser la motricité libre. Chaque enfant peut, en effet, se retourner et apprendre à s’asseoir dans cet espace sécurisé.

Un espace cuisine, un coin motricité et un coin livres/jeux calmes est également proposé.

La salle des grands: C’est une piéce très vaste et lumineuse qui permet une multitude petits espaces pour multiplier les propositions faites aux enfants afin que chacun puisse y trouver ce dont il a besoin. Y sont à disposition, un coin dînette, un coin lecture, un coin nurserie et un espace voitures.

En cours d’année (souvent vers le mois de Décembre quand les enfants ont enfin trouvé un rythme et des repères stables), nous proposons la mise en place d’un espace jeux calmes en autonomie. Deux par deux, les enfants peuvent y venir, choisir une activité sur les 4/5 proposées (découpage, pate à modeler, crayons de couleurs, puzzles, encastrements…). Cet espace leur permet d’aborder des principes tels que la patience (chacun sont tour), le respect du lieu et des régles, l’autonomie. L’adulte n’est jamais éloigné et se montre disponible en cas de besoin. Chaque enfant est invité à ranger l’espace après avoir terminé avant qu’un autre puisse s’y installer.

La salle de jeux de peinture: C'est une jolie pièce lumineuse aux murs et sol facilement lavables. Les enfants peuvent s’y retrouver pour des ateliers peinture, manipulation ou transvasement.

Cette salle est ouverte aux deux unités.

Les salles de changes: Chaque section dispose d’une salle de change avec des tables de change à hauteur d’adulte pour prèserver le dos des professionnelles (les plus grands peuvent y monter seuls avec un escalier mis à leur disposition). La salle de change des plus grands est équipée de petits toilettes pour aider à l’apprentissage de la propreté et à l’autonomie. Chaque enfant a un petit sac ou une panière où sont stockés les effets personnels (tenue de change, crème…).

Les dortoirs

Nous disposons de deux dortoirs pour chaque section.

Les dortoirs des plus petits sont équipés de lits à barreaux, chaque lit est attribué à un enfant pour l’année entière afin de favoriser les repères. Les dortoirs des petits sont équipés d’interphones et une surveillance des dortoirs est effectuée régulièrement.

Les lits des plus grands sont des lits bas qui sont aussi attitrés. Un adulte est prèsent pendant toute la durée de la sieste pour prèserver le sommeil de chacun et être prèsent dés les premiers réveils.

III. LE PERSONNEL

Une équipe de professionnelle est chargée de l’accueil du jeune enfant. C’est une équipe pluridisciplinaire avec des compétences différentes et complémentaires. L’enfant dans sa personnalité globale, bénéficiera ainsi des richesses de chacune. L’équipe est composée :

d’une directrice, éducatrice de Jeunes enfants qui est chargée du bon fonctionnement de l’établissement. Elle a pour missions:

de veiller au bon développement physique, psychologique, affectif et intellectuel des enfants.

de veiller à ce que l'ensemble de l'équipe professionnelle œuvre de façon cohérente, dans la ligne de conduite établie à travers le projet éducatif de la structure, projet dont elle est garante.

d'assurer la continuité de service auprès des parents ainsi qu’auprès des instances administratives.

de favoriser le développement moteur affectif et intellectuel de l'enfant en collaboration avec l'équipe.

de participer par son action à l'évolution et à l'amélioration des projets de la crèche et à leur bonne réalisation.

elle a une fonction d'accueil, d'éducation, d'animation, de relation et de prévention auprès des enfants, des parents et de l'équipe.

d'une Infirmière Diplomée d'Etat qui a pour missions:

de veiller au développement des enfants.

elle est en charge de la mise en place des différents protocoles et des PAI avec le médecin de la crèche.

elle organise les visites médicales au sein de la structure et y participe.

elle est le relai auprès des parents et des équipes sur le volet médical.

d'Auxiliaires de Puériculture qui ont pour missions:

de répondre aux besoins quotidiens de l'enfant par leur présence, par les soins qu'elles dispensent et les activités d'éveil qu'elles organisent.

elles veillent au bon développement de l'enfant.

elles favorisent les relations aussi bien avec les enfants qu'avec les parents.

elles travaillent en équipe, elles participent à l'élaboration du projet éducatif et à sa concrétisation.

d'animatrices Petite Enfance qui ont pour missions:

de participer aux différentes étapes de la prise en charge des enfants, changes, alimentation, animation d'atelier, éveil et bien être.

elles participent à l'élaboration et à la mise en place du projet pédagogique.

de deux Agents de Service/Cuisine qui ont pour missions:

l'entretien du linge et des locaux.

la réception des repas, de la mise en chauffe ainsi que de la présentation des repas.

les commandes de repas auprès du prestataire extérieur.

d'une Secrétaire Comptable qui a pour mission:

la facturation des parents.

la comptabilité et le secrétariat de la crèche.

d'un médecin attaché à l'établissement qui a pour missions:

de donner son avis lors de l'admission d'un enfant après examen médical.

de veiller à l'application des mesures préventives d'hygiène générale et des mesures à prendre en cas de maladie contagieuse ou d'épidémie ou d'autres situations dangereuses pour la santé.

d'assurer le suivi préventif des enfants accueillis, de veiller à leur bon développement et à leur adaptation dans la structure.

IV. PERIODE D'ADAPTATION

La période d'adaptation de l'enfant passe avant tout par l'intégration de la famille au sein de la crèche, les parents étant pour nous des partenaires privilégiés.

L’adaptation est une période plus ou moins longue, , qui permet aux parents et à leur enfant de découvrir et de repérer un nouveau lieu et de nouvelles personnes. Cette période permet également la rencontre entre l’équipe et la famille afin que s’instaure petit à petit un climat de confiance.

L’adaptation se fait progressivement avec une personne « référente » qui sera à l'écoute et disponible.

La référente est une personne avec qui des liens d’attachement particulier vont se créer.

L'adaptation sera individuelle et adaptée à chaque enfant. La référente fera ensuite le relais pour assurer rapidement la prise en charge de l'enfant par l'équipe.

Le premier jour sera un recueil d'informations. Nous parlerons avec les parents des habitudes, de l'alimentation, du sommeilde leur enfant et une fiche sera constituée et servira de référence à l'équipe.

Nous établirons ce jour-là ensemble un premier planning de la période d'adaptation. Cette première visite sera relativement courte afin de respecter le rythme de l'enfant et lui permettre de s'imprégner petits à petits des nouveaux visages, bruits, odeurs différents de ceux du milieu familial.

Les autres visites seront programmées à différentes heures de la journée afin de permettre à l'enfant et aux parents de découvrir et de se familiariser progressivement au fonctionnement de la crèche. Petit à petit on augmentera son temps de présence sur la structure. En fin de semaine, l'enfant viendra seul, d’abord sur de courtes durées, puis sur l'équivalent d'une « petite journée ».

Cette période ne peut être réduite à moins d'une semaine, afin de lui laisser le temps de prendre ses repères, et d'investir son nouveau lieu d'accueil avec la présence sécurisante de ces parents.

Ces repères établis, une relation privilégiée s'instaure avec l'enfant, créant ainsi un climat favorable à son épanouissement.

L'enfant apprend à vivre à la crèche et par la même occasion, son parent expérimente les premières séparations.

Nous conseillons aux parents d'amener un objet familier de l'enfant (doudou …) qui lui permettra dans tous les cas de faire le lien avec la maison et sa famille, et lui donnera confiance pour aborder son nouvel environnement.

V. LE DOUDOU

C'est un objet familier choisi par l'enfant. Il représente pour celui-ci un « substitut » de la figure d’attachement: grâce à cet objet, le parent absent est encore symboliquement présent.

Il réconforte, rassure, accompagne l'enfant. Il apaise à lui seul ses angoisses et ses tensions. Il fait le lien avec les parents et la maison.

Jusqu'à l’âge de 12, 15 mois, il semble important que le doudou soit à disposition (poches à doudou) et que l'enfant puisse le poser ou le prendre en fonction de son désir.

Pour les enfants plus grands, le meuble à doudou doit également être à leur disposition, cependant des règles doivent être instituées tout en restant souples : poser le doudou lors des repas, des activités, des sorties...

Cependant si un moment de tristesse survient, l'enfant peut retrouver son doudou.

VI. LE SOMMEIL

Les personnes de l’équipe restent attentives aux signes de fatigue que les parents auront transmis pendant l'adaptation.

Pour cela il faut :

respecter le rythme de sommeil de l'enfant.

Pour les grands ils sont couchés tous ensemble après le repas pour le respect du sommeil des autres et en vue de la préparation à l’école maternelle. Même si l'enfant ne dort pas, le fait de rester allongé lui permet de se reposer.

tenir compte des informations recueillies auprès du parent le matin, de son heure d'arrivée et de départ de la crèche.

sécuriser l'enfant, chaque enfant possède son lit équipé de ses objets personnels tels que doudous, sucettes...

Au moyen de l'interphone nous veillons au bon endormissement et au réveil des plus petits.

La sieste des grands est surveillée par un adulte et le lever sera échelonné. Il faudra cependant veiller à ne pas réveiller le reste du groupe.

VII. L’ALIMENTATION

Au cours de la journée, le rythme des repas est respecté. Tous les matins, pendant les transmissions, la famille indique l’heure du dernier biberon du bébé ou du petit déjeuner. L’équipe ajuste l’heure du repas en fonction de cette donnée. La diversification alimentaire est faite avec la famille.

Il est important de n’introduire qu’un seul aliment à la fois.

Il est demandé aux parents de commencer à la maison et de nous informer au fur et à mesure des introductions. L’équipe suit les indications des parents. Par cette coopération, l’enfant est mieux respecté et voit une continuité dans ses habitudes alimentaires.

Le refus pour un aliment ne doit pas être considéré comme définitif. Il faudra au contraire le re-proposer un peu plus tard.

Le temps du repas est un temps convivial propice aux échanges, aux découvertes et à la prise d’autonomie mais il est aussi soumis à de nombreuses règles à respecter (de ne pas crier, de rester assis, de ne pas jeter la nourriture, de ne pas renverser le verre…) Il est important que le temps du repas reste un moment de plaisir.

Les repas de la semaine sont affichés sur le tableau d'affichage à l'entrée de la crèche.

VIII. LA PROPRETE

La propreté au même titre que le premier sourire, la première dent, les premiers pas, marque une étape dans la vie de l’enfant.

Les sphincters, c’est à dire les orifices musculaires qui retiennent les selles et les urines doivent être en état de fonctionner.

Ce fonctionnement est commandé par le système nerveux dont la maturation physiologique est progressive et variable d’un enfant à l’autre.

L’apprentissage sera donc long et progressif.

Quand l'équipe sent l’intérêt de l'enfant grandir, elle lui propose d'aller sur les toilettes ou sur le pot. Même si le fameux pipi ne vient pas toujours, l'enfant est encouragé à continuer. L’enfant est très sensible aux arguments qui valorisent la propreté. S'il obtient un résultat positif, il faut le complimenter, le féliciter. Il est important de faire un travail similaire à la maison.

Petit à petit, il se familiarise avec ce nouvel élément et par la discussion, les livres, mais aussi en voyant les autres faires, les appréhensions s'éloignent.

L'enfant aura plaisir à être propre pour faire comme les grands. Cette étape fait l'objet d'un accompagnement personnalisé et ne sera jamais forcée.

Éduquer n'est pas « dresser ». L'apprentissage de la propreté est chargé d'affect. Si l'enfant à l'impression que sa mère utilise la propreté agressivement contre lui, il peut refuser de devenir propre en utilisant sa saleté comme une opposition à sa mère.

Au début, l'enfant signale verbalement son besoin par un mot typique « pipi » « caca » mais souvent ses mots signalent que l'évacuation à déjà eu lieu. Toutefois, l'enfant qui peut lier le mot à l'acte est déjà sur la bonne voie. Lorsqu'il a envie le relâchement est très rapide. La plupart des enfants continuent à se salir sans rien demander manifestant souvent de l'impatience ou de la résistance lorsqu'on veut les remettre sur le pot. C'est une période où le relâchement sphinctérien est brutal, explosif. Il est conscient de ce qu'on attend de lui mais il est incapable de maîtriser le relâchement qui survient « plus tôt que prévu ».

Il est important que les parents apportent des 'culottes' en nombre suffisant pour ne pas mettre l'équipe en difficulté et qui serait ressenti par l'enfant comme « une faute ».

Plus tard, la capacité de rétention est plus grande, il peut rester sec deux heures d'affilées, mais l'enfant a encore des irrégularités dans la journée. Certains sont propres une semaine sur deux ou un jour sur deux.

Les selles représentant pour le jeune enfant un objet étrange. Il montre à leur égard une curiosité mêlée d'inquiétude. Cet objet qui se détache de lui est associé à une impression de morcellement de son corps, quelque chose le quitte. Il ne comprend pas pourquoi sa mère insiste pour qu'il aille au pot et le félicite pour ce qu'il a fait et d'autre part le taxe de sale, veut s'en débarrasser immédiatement, paraît dégoûtée et interdit même d'y toucher.

L'enfant doit apprendre à agir seul et le rôle de l'adulte est savoir choisir les moments favorables et la manière pour aider l'enfant à progresser sur la voie de la propreté.

Il n'est pas recommandé de lui proposer le pot trop jeune. Un enfant qui sera « forcé » risque de se constiper, de souffrir d'infection urinaire et même de mettre du temps à être propre à la sieste ou la nuit.

Cette évolution est partagée avec la famille et les progrès de tous les jours sont mis en relief le soir lors des retrouvailles.

Nous vous recommandons d'adopter une démarche axée sur votre enfant sans tenir compte de ses camarades.

Quelques petits signes faciles à repérer :

la couche est sèche et propre pendant deux heures consécutives ou au levé de sieste

l'enfant sait quand sa couche est mouillée

l'enfant veut enlever sa couche et porter des petites culottes

il monte et descend les escaliers sans se tenir

il connaît les parties de son corps

il est capable de faire comprendre ses besoins

il comprend ce qu'il doit faire dans le pot ou les toilettes

l'enfant baisse son pantalon tout seul

il cherche à imiter l'adulte qui va aux toilettes

IX. LES ACTIVITES

Au cours de la journée, l’enfant a besoin de jeux libres mais également d’ateliers un peu plus dirigés.

De nombreux temps de jeux libres sont laissés aux enfants. Ils sont perçus comme des activités à part entière car, ils permettent aux enfants de découvrir le monde, de laisser libre cours à leur imagination, à leur créativité, de se confronter à des consignes, de discuter avec les autres…

Les ateliers dirigés sont proposés en tenant compte de l’âge mais aussi des besoins spécifiques à chaque stade du développement de l’enfant. A chaque fois, les enfants sont invités, et non obligés, à participer à l’atelier. La notion de plaisir est très importante. La crèche est un milieu éducatif stimulant où l’enfant doit évoluer à son propre rythme.

Pour tous les groupes, il est demandé aux parents d’amener les enfants avant 9h30, l’heure à laquelle commencent les rituels de la journée et la mise en place de petits ateliers afin de ne pas perturber le déroulement de celui-ci.

Restons connectés